Isolation phonique : Murs, sols, plafond, fenêtres, on vous dit tout !

106
Isolation phonique et pollution sonore

Si habitez en ville, l’isolation phonique ou acoustique est une des choses auxquelles il faut penser à l’heure de construire ou rénover la maison. Isoler phoniquement une maison permet de se protéger des bruits provenant de l’extérieur. Il protège aussi le voisinage des éventuelles nuisances sonores provenant de votre habitation. Il existe plusieurs types et techniques d’isolation. Le choix dépendra de la surface à isoler.

L’isolation phonique, c’est quoi ?

La définition d’une isolation phonique renvoie à la mise en place d’un matériau isolant de manière à renforcer l’étanchéité d’une surface aux pollutions sonores. Une maison isolée acoustiquement empêche le passage des bruits venant de l’extérieur vers l’intérieur, par ses murs, fenêtres et plafonds. Il est aussi possible d’isoler un étage par l’ajout d’un matériau isolant sur le plancher.

Plusieurs types de bruits existent et peuvent être évités par l’installation d’un matériau isolant phonique. Il y a d’abord les bruits aériens qui traversent les interstices des fenêtres, l’espace sous les portes, les coffrets des volets roulants pour se propager à l’intérieur d’un logement. Il y a aussi ce que l’on appelle bruits d’impact, il s’agit des nuisances sonores causées par la chute ou déplacement d’objets, passage, bruits de chaussures, etc. Dans une maison, peuvent également déranger le voisinage ou les personnes occupant les pièces d’à côté, les bruits d’équipements tels que les tuyauteries, le chauffage, le frigo, la ventilation, etc. L’isolation phonique est la solution pour faire face à tous ces types de bruit.

Isolation phonique avec de la laine de verre

Comment isoler phoniquement les murs ?

L’isolation phonique des murs est presque aussi importante que leur isolation thermique. Pour empêcher le passage des bruits à travers la surface murale et les cloisons, il est possible d’utiliser des panneaux sandwich prêts à l’emploi. Formé de différentes couches de matériau d’une épaisseur totale de 4 à 10 cm, ce type de panneau est apprécié pour sa facilité de pose et son efficacité. L’isolation des murs contre les bruits peut aussi se réaliser à l’aide d’isolants fibreux, comme la laine minérale, la laine de verre, la laine de roche ou le verre cellulaire. L’isolation acoustique des murs peut également se faire en combinant matériau isolant et châssis en métal. Une lame d’air se trouvant entre les profilés et la paroi actuelle optimise l’isolation. Une autre solution consiste à réaliser une contre-cloison maçonnée, c’est-à-dire couvrir l’isolant installé sur la paroi existante d’une nouvelle cloison en brique, carreaux de plâtre ou béton cellulaire.

Quelle solution pour isoler acoustiquement le plafond ?

Ne pensez pas que les bruits proviennent uniquement des murs, ils peuvent également passer par le plafond, voilà l’importance d’isoler cette partie de la maison. Pour l’isolation phonique du plafond, la méthode la plus utilisée consiste en la création d’un espace vide sous le plafond, par la création d’un faux plafond. Cet espace est appelé « plenum », sa vocation est d’accueillir une matière isolante qui va amortir les sons provenant de l’extérieur. En panneaux ou en rouleaux, le matériau isolant pour plafond est disponible en plusieurs épaisseurs. Plus il est épais, mieux c’est ! A en tenir compte, plusieurs couches de matières isolantes peuvent être installées dans l’espace plénum de manière à optimiser la qualité de l’isolation. Assurez-vous toutefois que le poids est bien supporté par le faux plafond et que votre isolant est bien protégé de l’humidité (le contraire pourrait compromettre son efficacité).

Isolation phonique sous plafond

Isolation phonique des fenêtres

Les fenêtres et les portes sont aussi de grands conducteurs de son. Si votre maison se trouve près d’une route très fréquentée, l’isolation phonique des fenêtres et des portes est incontournable. Le premier élément auquel il faut penser est l’état des châssis et de la menuiserie en général. Il est important de poser des joints au niveau des ouvertures, même les plus insignifiantes. Les caractéristiques des vitrages de vos fenêtres sont aussi à prendre en compte. A la place d’un simple vitrage, choisissez un double vitrage qui vous protège à la fois des nuisances sonores et des fuites thermiques. Classique ou asymétrique ? Si votre budget le permet, choisissez le modèle asymétrique puisque sa capacité isolante est supérieure. Pour bénéficier d’une isolation encore plus performante, vous pouvez vous tourner vers un vitrage à isolation renforcée qui vous protégera de tous types de bruits. En ce qui concerne le matériau de la menuiserie, le PVC est en général plus isolant que l’alu.

Comment isoler le sol pour une maison à étage ?

Les bruits peuvent également passer à travers le sol et le plancher. Pour protéger les personnes vivant en dessous des bruits d’impact, l’installation d’un revêtement de sol isolant est la meilleure des solutions à adopter. Il peut s’agir d’un parquet flottant ou d’une moquette, dotée d’une assez grande épaisseur et munie d’une sous-couche en mousse. La création d’un faux plafond associé à un matériau isolant peut également aider à supprimer les ponts phoniques au niveau du sol. L’isolation phonique du sol peut aussi se faire par la pose d’une dalle flottante, constituée de matériaux isolants et de mortier de ciment sur un sol préexistant. Notez toutefois que ce type d’isolant risque d’alourdir le poids du plancher. Donc, vérifiez ce point avant de choisir cette solution.

Isolation phonique laine de roche

Les matériaux isolants phoniques les plus performants

  • La laine de verre

Quel que soit le support, la laine de verre présente de très bonnes performances en matière d’isolation phonique. Disponible en plaques ou rouleaux, elle est souvent utilisée pour isoler phoniquement le plancher de grenier. Elle peut préserver sa qualité isolante pendant 50 ans. De plus, elle présente une bonne résistance au feu et est parmi les plus abordables des matériaux isolants.

  • La laine de roche

Efficace contre les bruits de chocs et les bruits aériens, la laine de roche absorbe efficacement les sons. Disponible en rouleaux, panneaux et flocons, ce matériau isolant s’adapte à toutes les surfaces. Il faut toutefois faire attention si vous choisissez cette matière, puisqu’elle ne supporte pas l’humidité.

  • La laine de chanvre

La laine de chanvre ou simplement le chanvre est aussi une excellente barrière antibruit. Disponible sous forme de panneaux et de rouleaux, ce matériau affiche des performances intéressantes contre la réverbération des ondes sonores. La laine de chanvre est un matériau écologique, mais il résiste mal au feu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here