Cette maison argentée en bord de mer imite l’aile d’une mouette et porte le nom d’une nouvelle emblématique.

Le livre préféré de l’architecte Conor Dolman pendant son enfance était Jonathan Livingston Seagull. Il n’est donc pas surprenant que son dernier projet architectural porte ce nom et soit même inspiré par une mouette ! Littéralement appelé Jonathan Livingston Seagull House, Dolman a conçu ce studio à aire ouverte sur un site vallonné à Eastbourne, dans le Wellington. Il est entouré de cabanes éparpillées et difficiles à atteindre, ainsi que d’une végétation dense. La maison semble planer au-dessus du paysage vallonné et de la masse de verdure, ce qui lui donne un air plutôt mystérieux !

Concepteur : Conor Dolman

Un élément intéressant de ce studio est son extérieur construit en bois d’Abodo argenté ! La teinte argentée de la structure attire immédiatement l’attention, grâce à la couleur du revêtement en résine et à la finition brute du bardage. La qualité rustique et non polie du bois contribue à donner au studio l’apparence d’une « cabane de l’arrière-pays ». Une autre caractéristique intéressante est le fait que le toit est plié ! Le toit a été plié pour créer l’impression d’un oiseau en vol. Ainsi, si vous regardez attentivement, le toit argenté plié imite l’aile d’une mouette ! Comme le studio est situé au-dessus de l’océan, vous pouvez apercevoir les mouettes et les bateaux dans le port.

Lorsque vous entrez dans la structure, vous remarquez que ce toit plié crée un pli dans le plafond, qui traverse l’espace d’un coin à l’autre. La zone de sommeil et la zone de vie sont séparées à l’aide d’une plinthe surélevée sur le côté ouest. L’utilisation de la plinthe au lieu d’une séparation physique réelle permet de ne pas obstruer ou bloquer la vue magnifique sur les environs.

  Un billard dans le salon, la tendance chic

Les intérieurs ont été revêtus de contreplaqué pour créer une atmosphère chaleureuse, minimale et confortable. Cela crée un contraste amusant avec l’extérieur brut et rude de la maison. L’extérieur complète parfaitement son environnement rugueux et rude, mais soyez assurés qu’une fois que vous entrez dans le studio, vous êtes accueillis par un espace réconfortant et chaleureux. La Jonathan Livingston Seagull House rend vraiment justice à son nom et à l’environnement dans lequel elle a été placée.

Laisser un commentaire