Bien choisir son matelas pour un bon sommeil

76

Le marché de la literie en France se porte bien avec plus d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires. Cette bonne dynamique croît d’année en année et s’explique de différentes façons. Tout d’abord, l’accroissement de la population dynamise naturellement le marché. Ensuite, les différentes technologies ont permis dernièrement la conception de matelas améliorant nettement la qualité de sommeil des individus. Quand on sait que nous passons en moyenne 1/3 de notre vie à dormir, le matelas est un poste de dépense auquel les ménages sont attentifs.

Choisir son matelas

Les diverses études prouvent qu’avoir une meilleure qualité de sommeil influe sur notre capacité à nous concentrer, sur notre humeur, notre productivité. Ces dernières années, une véritable prise de conscience s’est opérée sur les individus qui n’hésitent plus à investir dans de bons matelas.

Pourtant, parmi le choix de plus en plus important de matelas que nous découvrons dans les enseignes spécialisées, favoriser un matelas plutôt qu’un autre est une tâche plus compliquée que prévu. En effet, il y a autant de modèles différents que de manières de dormir. Matelas mousse : polyester, haute résilience, mémoire de forme, matelas latex : naturel, synthétique… Le profil de la personne est tout aussi important : est-il en surpoids ? A-t-il des problèmes de dos ? Est-il allergique ? Autant de questions à se poser et qui pèsent sur la décision finale.

Un matelas adapté à son profil

Selon que vous dormiez sur le dos, sur le ventre, sur le côté, que vous ayez tendance à bouger dans le lit ou à rester relativement statique, le choix du matelas doit se faire en conséquence.

Pour les personnes qui ont tendance à dormir sur le dos, un matelas à soutien ferme sera le plus approprié. Cette position est très souvent recommandée pour celles et ceux qui ont des problèmes de dos, des reflux gastriques réguliers ou les jambes lourdes. C’est aussi la position qui assure le meilleur maintien de la colonne vertébrale. En revanche, elle a tendance à favoriser les ronflements. Pour avoir un soutien suffisamment ferme, les mousses haute résilience sont recommandées avec une densité minimale de 30 voire 35 kg/m².

Pour ceux qui dorment sur le côté, il faudra opter pour un matelas ni trop mou, ni trop ferme. Le risque de dormir en chien de fusil est de varier trop souvent les positions et de se mettre dans des situations d’inconfort. Dans ce cas, la colonne vertébrale est souvent mal alignée, ce qui peut provoquer à terme, des lombalgies parfois sévères, des cervicalgies et/ou des douleurs aux hanches. Pour que votre colonne vertébrale reste dans une position idéale, la zone de vos épaules devrait s’enfoncer un peu pour conserver l’alignement optimal. Dans cette position, l’enjeu principal est de trouver une densité appropriée à votre corpulence. Évidemment, si vous êtes en surpoids, vous aurez tendance à vous enfoncer davantage dans le matelas. Il faudra donc également prendre ce critère en compte.

Dormir sur le ventre est sans aucun doute la position qui génère à terme le plus de problèmes de dos. Dans cette position en effet, la cambrure de votre colonne vertébrale se révèle extrêmement néfaste pour la santé de votre dos, en plus de provoquer des douleurs cervicales. Pour limiter cette cambrure, vous devrez choisir en fonction de votre poids et de votre taille un matelas suffisamment ferme.

Enfin, pour les personnes qui transpirent beaucoup la nuit, pensez à choisir un matelas dont les matériaux sont capables d’absorber la sueur générée, puis de l’évacuer de manière à limiter au maximum l’humidité dans le matelas. Pour cela, il est préférable d’éviter les matières synthétiques qui sont inefficaces pour absorber cette humidité. En revanche, les matières naturelles comme le latex et les matelas à ressorts ensachés, par exemple, demeurent sans conteste les meilleures pour limiter correctement la transpiration nocturne.

Les matelas à ressorts

Comme dit plus haut, ils s’adaptent parfaitement aux personnes souffrant d’une transpiration nocturne excessive. Plusieurs types de ressorts sont accessibles sur le marché. À ce jour, la technologie la plus performante dans cette catégorie est le matelas à ressorts ensachés.

Plusieurs raisons à cela :

  • L’indépendance du couchage : les ressorts sont enveloppés individuellement dans un tissu adapté… Lorsque la personne se couche, les ressorts viennent alors épouser uniquement l’endroit où la pression s’exerce, laissant les autres ressorts au repos, assurant ainsi un bon maintien de la colonne vertébrale et une aération optimale.
  • Ce type de ressorts ne se déforme pas, ce qui assure leur longévité.

Les matelas en mousse

3 types de matelas en mousse sont vendus :

  • Polyester : souvent considérés comme l’entrée de gamme, ces matelas sont néanmoins corrects pour des couchages ponctuels ou des résidences secondaires. Par contre, ils ne conviendront pas pour une utilisation quotidienne, sous peine d’engendrer des problèmes de dos assez rapidement.
  • Polyuréthane : matelas de milieu de gamme, les mousses de polyuréthane ont l’avantage d’avoir une densité plus adaptée à une utilisation intensive. Mais contrairement au matelas à ressorts, ce type de matelas ne résistera pas à l’humidité.
  • Mousse à mémoire de forme : ce sont les dernières nouveautés en termes de mousse, mais elles sont aussi les plus chères. L’avantage principal réside dans le fait qu’ils procurent une indépendance de couchage, les mouvements de l’un des partenaires n’influant pas sur l’autre. L’alignement de la colonne vertébrale est également meilleur, notamment par la suppression des divers points de pression.

Les matelas en latex

Actuellement, ce sont ceux qui suscitent le plus d’enthousiasme de la part des ménages. Composés de matière naturelle, ils résistent parfaitement à l’humidité et sont idéaux pour les personnes qui transpirent beaucoup.

De plus, ces matelas sont souvent conçus avec différentes zones de confort (matelas 3 zones, 5 zones, 7 zones) assurant des soutiens adaptés selon les différentes régions de notre corps (épaules, dos, hanches…). La durée de vie est quant à elle excellente et varie selon la gamme choisie. Conserver un matelas en latex plus de 10 ans sans altération de ses propriétés est chose commune.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here