Peindre un mur : tuto comment faire pour bien les peindre

138

Peindre un mur : apprendre les bonnes techniques

Vous avez envie d’une nouvelle peinture dans votre intérieur ? Vous avez besoin de prouver aux autres que vous pouvez peindre un mur comme un vrai professionnel ? Nous allons vous montrer comment réussir une peinture murale avec les bons outils, la bonne peinture, et les bonnes méthodes.

Le choix du matériel pour peindre un mur

Bien évidemment, la peinture ne s’applique pas toute seule avec les deux mains, vous aurez besoin d’un certain nombre de matériels pour effectuer l’opération. Les plus pratiques sont les rouleaux. Sachez qu’il existe plusieurs types de rouleaux. Si vous avez devant vous un support rugueux, le rouleau à poils est conseillé. Si vous voulez peindre un mur crépi, un rouleau en nid d’abeille fera l’affaire. Si vous voulez atteindre des zones difficiles, le rouleau patte de lapin est recommandé. Si le support à peindre est en bon état, un rouleau à mousse peut convenir. Avec le rouleau, vous pourriez également avoir besoin d’un pinceau. La plus populaire est la brosse ronde. Pour vernir ou lisser le support, il vous faudra une brosse plate. Pour peindre les angles et les moulures, la brosse à réchampir est l’idéal. Vous pouvez également vous servir d’une brosse coudée pour peindre les parties difficiles à atteindre. Prévoyez tout de même une éponge pour supprimer les débordements, une bâche pour couvrir le sol, et un ruban adhésif pour protéger les éléments à ne pas peindre. Préparez également un bac et une grille d’essorage pour économiser la peinture et éviter les coulures.

Quelle peinture pour quelle pièce ?

La vraie question est « quel type de peinture pour quelle pièce ? » Vous ne pouvez pas vous limiter au choix de la couleur et de l’aspect de la peinture lorsque vous achetez une peinture murale. Il est important de savoir que chaque pièce a ses propres caractéristiques. Il faudra donc adapter la peinture à l’usage de la pièce et aussi au type de mur à peindre.  Dans une cuisine, il est donc préférable d’opter pour une peinture qui se lave à l’eau. Dans une salle de bain, il faudra opter pour une peinture résistante à l’humidité. Dans une chambre, vous êtes libre dans votre choix, mais quoi qu’il en soit, il faut que vous pensiez un peu à votre santé et à celle de votre famille et opter pour une peinture moins nocive.

Plusieurs types de peintures existent sur le marché. Vous avez la peinture à l’eau ou acrylique qui a l’avantage d’être inodore et qui s’applique dans toutes les pièces d’intérieur et sur tous les supports. Grâce à sa forte résistante à l’humidité et à la vapeur, la peinture à l’huile ou glycéro a toutes les qualités pour permettre une utilisation en cuisine et salle de bain. Il y a aussi la peinture alkyde qui a toutes les qualités d’une peinture acrylique, mais qui est nettement plus résistante par rapport à celle-ci grâce à l’ajout de résine alkyde et de liant uréthane dans sa composition. Pour les pièces humides, vous pouvez aussi opter pour la peinture à l’huile epoxy, une peinture très résistante qui est également recommandée pour les murs extérieurs et le sol. N’oubliez pas qu’il existe aussi des peintures bio ou naturelles qui sont conçues à base d’ingrédients naturels pour être moins nocives pour la santé et l’environnement.

Avant d’acheter une peinture murale, vous pouvez également prendre en compte le mode d’application de la peinture. A noter qu’une peinture peut être monocouche ou bicouche. On peut obtenir le même rendu avec ces deux types de produits, mais les bricoleurs s’accordent à dire que les peintures bicouches sont plus durables à condition qu’elles soient correctement appliquées. Quelle couleur de peinture choisir ? Ceci est une question de goût. Pour chaque finition (mate, brillant, satiné) que vous pourriez souhaiter, vous avez le choix entre plusieurs couleurs et nuances.

Préparation d’un mur déjà peint

Si vous voulez peindre un mur déjà peint, vous devez prêter une attention particulière à la première étape des travaux, qui consiste à préparer le support. Un mur déjà peint ne doit recevoir aucune nouvelle couche de peinture s’il n’a pas été décapé avant. Le décapage est vivement recommandé si l’ancienne peinture est écaillée ou cloquée. Sachez que de nombreuses techniques de décapage existent. Le plus fastidieux consiste à procéder à la main moyennant un papier abrasif. Une alternative à cette méthode, le décapage mécanique demande moins de temps et d’efforts. Si vous pouvez vous procurer un pistolet à air soufflant, le décapage thermique peut vous faire gagner du temps. La moins écologique de toutes les méthodes est le décapage chimique. Le produit utilisé est un solvant fabriqué à partir d’ingrédients chimiques et donc toxiques. SI le mur à peindre est en bon état, un ponçage à l’abrasif suffit. Par contre, s’il présente des trous et des fissures, il faut procéder au rebouchage avant de peindre. Assurez-vous que la surface est propre et lisse avant de passer à la peinture.

Application de la sous-couche et des peintures de finition

Vous êtes maintenant arrivé à l’étape finale de vos travaux de peinture. La première étape consiste à appliquer la sous-couche, également appelée primaire d’accrochage. Comme son nom l’indique, il favorise l’adhérence de la peinture de finition sur le support. Il permet également de corriger les défauts d’un mur trop poreux. Mais pas seulement, il contribue également à la durabilité et à l’esthétique du revêtement final. L’application de la sous-couche peut se faire au rouleau ou au pinceau. Le temps de séchage recommandé par le fabricant doit être en outre respecté.

Après séchage de la sous-couche d’accrochage, vous pouvez passer la première couche. Commencez à peindre du haut du plafond jusqu’au sol et pensez à étirer la peinture afin de limiter les coulures. Pour un meilleur rendu, vous pouvez diviser votre support en plusieurs zones de 1m2. Passez le rouleau de façon uniforme sur la totalité de chaque zone, d’abord dans le sens vertical, ensuite dans le sens horizontal. Une fois que vous aurez couvert l’entièreté des murs, passez le rouleau sans rajouter de peinture afin d’éliminer les traces de passages. Si vous avez choisi une peinture bicouche, le passage de la deuxième couche s’opère uniquement après séchage et ponçage de la première couche. Le ponçage permet à la peinture de finition de s’accrocher mieux.

PARTAGER
Diane Artois
Fan de déco et de life style, je vous propose des dizaines d'astuces pour toutes les pièces de votre maison ! N'hésitez pas à demander conseil en commentaire d'article !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here